Diagnostic socio-démographique de la population allocataire en Île-de-France entre 2008 et 2012

L'Etat et la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) ont conclu pour cinq ans (2013-2017) une nouvelle convention d'objectifs et de gestion (Cog), outil de politique publique qui traduit le volontarisme et les priorités de la politique familiale partagés par le gouvernement et le Conseil d'administration de la Cnaf.

La déclinaison par les Caisses d'allocations familiales (Caf) de leurs enjeux et priorités s'appuient sur des éléments de connaissance de leur environnement et des principales caractéristiques sociodémographiques de leurs populations. Dans ce contexte, le dossier d'études des Caf en Île-de-France est produit, afin que celles-ci puissent adosser leurs réflexions et leurs actions à un environnement économique et politique élargi.

Plusieurs messages essentiels sont contenus dans cette publication, correspondant  aux cinq grands thèmes qui structurent le diagnostic sociodémographique de la population allocataire en Île-de-France :  

- 19 % de la population française métropolitaine résident en Île-de-France,

- Le dynamisme démographique d’Île-de-France, entre 1999 et 2010, repose sur un fort excédent naturel et des échanges migratoires déficitaires avec le reste du territoire métropolitain,

- Fin 2012, en Île-de-France, la structure familiale des allocataires se caractérise par une forte prépondérance (63,4 %) des familles (couples avec enfant(s) et familles monoparentales),

- En 2010, le taux de pauvreté en Île-de-France est de 13,3 %,

- De 1999 à 2010, la croissance du parc de logements francilien évolue de manière moins dynamique qu’au niveau métropolitain.


  • Document à télécharger
  • Tableaux de données